Société des Antiquaires de Normandie

Accueil > Publications > Les Mémoires > Tome XLVI

Tome XLVI

mercredi 31 août 2011, par lduhault

Peut-on vivre avec un pied en Normandie et l’autre en France, quand la frontière est un enjeu des luttes entre rois-ducs et rois de France ? A la fin du xr siècle, un homme haut en couleurs, Ascelin Goël, parvint à créer, à partir d’Ivry-la-Bataille, puissant bastion des ducs face à la Couronne, un petit ensemble territorial transfrontalier s’étendant de part et d’autre de l’Eure, qui se maintint jusqu’à la conquête de la Normandie en 1204. Il s’appuyait sur un réseau de châteaux, dont les plus importants étaient Ivry dans la mouvance d’Évreux, Anet dans la mouvance de Dreux, Bréval enfin dans celle de Mantes.
Suivre pas à pas l’évolution de ce réseau castrai et de la famille qui le tint fait pénétrer au cœur de l’histoire complexe de cette partie de la frontière franco-normande aux XIe et XIIe siècles. Le défrichement battait alors son plein, les luttes d’influence entre ramilles s’exacerbèrent, relayant la politique d’implantation des grandes abbayes du Bec-Hellouin et de Coulombs.
Après avoir décrit ce riche environnement historique, Jean Mesqui, spécialiste d’architecture militaire, mène une enquête de terrain approfondie pour identifier et analyser les châteaux et fortifications qui formèrent l’armature du réseau. Ivry, avec sa turris famosa révélée par les fouilles depuis un demi-siècle seulement ; de l’autre côté de l’Eure, Guainville, magnifique ouvrage d’architecture royale de la fin du XIIe siècle ; au Sud, Anet, plus célèbre pour son château Renaissance, et d’autres encore dont les vestiges sont moins connus.
C’est une passionnante synthèse d’histoire et d’architecture qui s’offre avec ce livre, à la découverte d’un pays mal connu à la rencontre entre Normandie, Île-de-France et Centre.

Prix : 36 €

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.