[Image : Logo de la S.A.N.]
Société des antiquaires de Normandie
Accueil  ››  Publications  ›› Tome XLV

Tome XLV

D. Levalet, Avranches et la cité des Abrincates (Ier siècle avant Jésus-Christ - VIIe siècle après Jésus-Christ). Recherches historiques et archéologiques, 264 p., 30 €.

(JPEG)

Synthèse des travaux, observations et découvertes faites dans le sud de la Manche depuis le XIXe siècle, l’étude fait tout d’abord le point sur le peuple gaulois des Abrincates, ignoré de César, mais dont certains indices attestent néanmoins l’existence. L’auteur pallie l’absence de découvertes archéologiques par une démarche combinant observation topographique et lecture des documents cadastraux, afin d’identifier les emplacements d’habitat de hauteur. La période romaine est ensuite présentée : l’étude des voies de communication dans leur contexte régional permet de reconstituer un réseau assez dense, les points de passage obligés déterminant des stations routières ou des vici. Une partie irriguait l’arrière-pays à partir de la baie du Mont-Saint-Michel, révélant une organisation économique précoce autour de plusieurs ports d’échouage. Une synthèse des informations fournies par les fouilles menées ces dernières années à Avranches permet de dresser le premier portrait archéologique de la ville romaine. La dernière partie traite de l’Antiquité tardive et du Haut Moyen Âge. Les observations archéologiques montrent qu’à partir de la fin du IIIe siècle, la ville se replie sur l’ancien site gaulois. Le christianisme s’implante très tôt à Avranches, vraisemblablement à la fin du IVe siècle. Grâce à la relecture de textes et à l’étude des vocables, on peut dire que l’Avranchin connut une évangélisation précoce. L’occupation du territoire à cette époque peut être approchée, permettant d’envisager l’existence de nécropoles et, donc, de noyaux d’habitat du Haut Moyen Age, jusque dans le Mortainais.

Historien et archéologue, Daniel Levalet est président de la Société d’archéologie d’Avranches, Mortain et Granville. Il a dirigé les fouilles de la cathédrale d’Avranches de 1972 à 1976, et diverses fouilles sur des sites gallo-romains à Avranches de 1970 à 1990.

Ouvrage de 264 pages environ au format 19 x 26, enrichi de 228 illustrations noir et blanc et couleur (couverture pelliculée couleur, papier 100 g mi-mat, dos carré). Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, t. XLV.

Prix : 30 €